Historique

En 1998, Pierre Page, président d’Ambérieu Marathon, club de course à pied fondé à peine un an plus tôt, a une idée : créer un événement à Ambérieu-en-Bugey.
« On l’appellera la Ronde des Grangeons, tous les grangeons seront ouverts et serviront des diots, du ramequin... il y aura de la musique, ce sera la fête ! Chaque participant aura une bouteille de vin du Bugey ».
Toute l’équipe est enthousiaste à cette idée géniale qui va encore plus fédérer les fondateurs du club.
La Ronde sera un trail bien avant l’heure : trail est l’abréviation, propre aux francophones, de l’anglais trail running, discipline de la course à pied se généralisant au début des années 2000 de l’autre côté de l’atlantique.
Patrimoine de la région viticole du Bugey, les grangeons sont ces petites bâtisses de vignes où l’on pressait le raisin et où l’on aimait à se retrouver entre amis à l’occasion de veillées ramequin ou lors de la Saint-Vincent…
La Ronde, c’est l’occasion de perpétuer cette tradition de la convivialité et de l’accueil bugiste en partageant des moments forts dans une ambiance de fête.
L’aventure de la « Ronde » est lancée. La première édition rassemble 200 coureurs et 1 200 marcheurs à l’Espace 1500 de la ville.
L’occasion pour petits et grands de découvrir le panorama ambarrois et bugiste tout au long des 16 km de chemins et routes jalonnés par les vignes, les côteaux et bien sûr, les grangeons.

A 630 mètres d’altitude sur les premiers contreforts des monts du Bugey, le château des Allymes situé sur la commune d’Ambérieu-en-Bugey domine majestueusement la plaine de l’Ain, depuis sept siècles.

Sa construction, entre 1312 et 1321, est due au dauphin de Vienne, qui réplique ainsi à son ennemi, le comte de Savoie, qui a bâti sur la montagne voisine de Luisandre une fortification semblable, aujourd’hui en ruine. Le conflit entre Savoie et Dauphiné dura plus de deux siècles être 1140 et 1355. Ses vestiges se rencontrent en maints lieux, mais le château des Allymes est bien le plus remarquable témoignage des fameuses guerres delphino-savoyardes de la région.

Le château des Allymes est également lié à un grand personnage de la Renaissance savoyarde, René de Lucinge (1553-1624), Humaniste et penseur politique, il fut aussi un grand diplomate au service de Charles Emmanuel 1er, duc de Savoie. René de Lucinge fut l’un des négociateurs du traité de Lyon (17 janvier 1601) qui rattacha les « pays de l’Ain » à la France : Bresse, Bugey, Valromey et Pays de Gex.

Le château des Allymes connut plusieurs propriétaires privés mais il est depuis 1984, la propriété de la ville d’Ambérieu-en-Bugey. C’est l’association des Amis du Château des Allymes et de René de Lucinge, qui par convention avec la mairie assure l’accueil du public et l’animation du château. L’association qui a en charge la mise en valeur du site et la sauvegarde du patrimoine a été créée en 1960 par Suzanne Tenand-Ulmann et le Prince de Faucigny-Lucinge. La même année, le château est alors classé monument historique et des travaux de restauration permettent une ouverture du site au public dès 1961. Le château connait depuis 2017, une nouvelle phase de restauration sur l’ensemble de l’édifice extérieur.

Le public est toujours de plus en plus nombreux à venir profiter d’un site médiéval exceptionnel en pleine nature au cœur du Bugey.